FrançaisEnglish

Érudit | Dépôt de documents >
CIRANO - Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations >
Cahiers scientifiques >

Please use this identifier to cite or link to this item:

https://depot.erudit.org/id/000274dd

Title: Le décrochage scolaire, la performance scolaire et le travail pendant les études: un modèle avec groupe hétérogène
Authors: Dagenais, Marcel
Meunier, Muriel
Montmarquette, Claude
Viennot-Briot, Nathalie
Issue Date: 2000-11
Publisher: Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO)
Series/Report no.: Série scientifique (CIRANO);2000s-55
Scientific series (CIRANO);2000s-55
Abstract: Le chômage chez les jeunes non qualifiés au Canada est particulièrement élevé et la mondialisation actuelle de l'économie ne fait qu'amplifier le problème. La première source de non-qualification des jeunes travailleurs est l'abandon des études secondaires. Dans cet article, nous prenons en compte l'effet du travail pendant les études sur la probabilité de quitter l'école au secondaire. Contrairement aux autres articles que nous avons réalisés sur le sujet, nous considérons ici la relation décision de quitter l'école et travail pendant les études d'une manière plus complexe à l'aide de l'enquête auprès des sortants de 1991 de Statistique Canada. En effet, nous introduisons une réflexion sur le processus décisionnel qui conduit les étudiants à quitter l'école à l'aide de deux modèles. Dans un premier modèle, l'école est la principale préoccupation de l'individu tandis que dans le second, l'expérience de travail est avant tout privilégiée. Ne sachant pas a priori dans quel modèle un individu spécifique se trouvera, nous utilisons un modèle économétrique afin de déterminer la probabilité qu'un individu se retrouve dans le premier ou le second modèle. Les recherches identifient plusieurs déterminants du décrochage scolaire et différentes politiques qui pourraient être mise en oeuvre par le gouvernement afin de réduire le décrochage scolaire.

Unemployment of the unqualified young workers in Canada has always been a preoccupation and is doomed to increase with the mondialisation of the economy. The first source of non qualification is to dropout of school. In this paper, we consider the effect of working while in school on the probability of dropping out at the secondary level. However, contrary to previous papers we have realised on this subject, we consider here the relation decision to dropout and working while in school in a more complex setting. In this paper, we entertain the possibility of two models to explain the decisions of the individuals in our sample of Statistics Canada's School Leavers Survey. In a first model, school is the0501n preoccupation, while in the second model experience of work while in school is the leading decision. Not knowing a priori, which model a specific individual belongs to, we use a sophisticated econometric model to compute the probability that an individual with given characterictics is part of the first or the second model. The research identifies several determinants of dropping out and different policies which can be put in action by the government in order to reduce dropout.
URI: http://www.cirano.qc.ca/pdf/publication/2000s-55.pdf
https://depot.erudit.org/id/000274dd
ISSN: 1198-8177
Appears in Collections:Cahiers scientifiques

Files in This Item:

2000s-55.pdf (Adobe PDF ; 198,5 kB)

Items in the Repository are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

 

About Érudit | Subscriptions | RSS | Terms of Use | Contact us |

Consortium Érudit ©  2014