FrançaisEnglish

Érudit | Dépôt de documents >
Économie sociale : Alliance de recherche universités-communauté et Réseau québécois de recherche partenariale >
Archives >

Please use this identifier to cite or link to this item:

https://depot.erudit.org/id/004211dd

Title: Configuration et défis de l’économie sociale québécoise dans la solidarité internationale avec le Sud
Authors: Favreau, Louis
Issue Date: 2002-04
Publisher: ARUC-ÉS / CRDC
Series/Report no.: ;R-04-2002
Abstract: Le Québec est très engagé dans les nouvelles dynamiques de coopération au développement : l’Union des producteurs agricoles (UPA) est particulièrement active dans le soutien à des projets de commercialisation collective de produits agricoles et artisanaux dans une douzaine de pays d’Amérique latine et d’Afrique; la CSN et la FTQ font de la formation sociale et syndicale dans de nombreux pays francophones du Sud; le Mouvement Desjardins travaille à l’émergence de caisses populaires autant en Asie qu’en Afrique ou en Amérique latine; la Caisse d’économie des travailleurs et travailleuses (Québec) soutient des projets de reprise d’entreprises en Amérique latine; le Fonds de solidarité de la FTQ est actionnaire avec Hydro-Québec dans des entreprises d’électrification en Amérique latine tandis qu’une cinquantaine d’organisations de coopération internationale (OCI) québécoises – regroupées au sein de l’AQOCI - , travaillent, bon an mal an, avec l’apport de centaines de coopérants, sur place et ici, dans l’animation de projets locaux de développement. La liste est longue et loin d’être exhaustive. S’agit-il là d’économie sociale ? Si oui comment et pourquoi ? D’autre part, non seulement des initiatives sectorielles et bilatérales ont pris forme depuis deux, parfois trois décennies, mais le Québec est porteur d’initiatives Nord-Sud d’envergure internationale: l’organisation par le Groupe d’économie solidaire du Québec (GESQ) de la 2e Conférence internationale de globalisation de la solidarité en octobre 2001 à Québec et la Marche mondiale des femmes à l’automne 2000 en témoignent. Comment caractériser ces nouvelles dynamiques ? Dans quelle direction évoluent-elles? Participent-elles d’un courant international pour une «autre mondialisation » ? Telles sont les questions que nous voudrions aborder ici.
URI: https://depot.erudit.org/id/004211dd
ISBN: 2-89276-227-8
Appears in Collections:Archives

Files in This Item:

R-04-2002.PDF, (Adobe PDF ; 88.13 kB)

Items in the Repository are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

 

About Érudit | Subscriptions | RSS | Terms of Use | Contact us |

Consortium Érudit ©  2016