FrançaisEnglish

Érudit | Dépôt de documents >
CRISES - Centre de recherche sur les innovations sociales >
Cahiers du CRISES, collection Études théoriques >

Please use this identifier to cite or link to this item:

https://depot.erudit.org/id/004054dd

Title: Le congé parental et la politique familiale au Québec : une innovation sociale du monde francophone dans la mer anglophone de l’Amérique du Nord
Authors: Tremblay, Diane-Gabrielle
Doucet, Andrea
McKay, Lindsey
Keywords: Congés parentaux
Pères
Congé de paternité
Conciliation travail-famille
Politique familiale
Québec
Canada
Issue Date: 2015-01
Publisher: Centre de recherche sur les innovations sociales (CRISES)
Series/Report no.: Collection Études théoriques et méthodologiques;No ET1501
Abstract: Dans notre texte, nous comparons le Québec et le Canada en matière de congés parentaux et proposons de les situer de manière différente dans le cadre d’une typologie, même s’il s’agit en fait d’un même pays. Nous situons la province du Québec et son nouveau congé parental- introduit en 2006 dans le groupe des pays qui favorisent la conciliation emploi-famille, rejoignant ainsi les pays nordiques. Ceci s’explique notamment par le nouveau congé de paternité non transférable à la mère qui a beaucoup accru la participation des pères québécois au congé parental, la faisant passer d’environ un père sur cinq à quatre pères sur cinq. Nous postulons ainsi qu’il y a une innovation sociale dans le monde francophone en Amérique du Nord, et cherchons à expliquer l’évolution du Québec vers un modèle de gestion de la relation travail-famille fondé sur la conciliation, alors que le Canada anglais et surtout les États-Unis sont plutôt fondés sur le modèle de laisser-faire, le Canada pouvant aussi être apparenté au modèle d’alternance évoqué par certains auteurs (Hantrais et Letablier, 1997, 1996). Si les congés parentaux sont financés et soutenus par l’État, leur mise en place est le fruit d’un long processus de revendications menées par les acteurs sociaux au Québec, principalement les groupes de femmes et les syndicats, ce qui conduit à en traiter en termes d’innovation sociale.

In this paper, we compare Quebec and Canada with regard to parental leave and place them separately within a typology, even though both are from the same country. We group the province of Quebec together with countries that promote work-life balance, most of which are Nordic countries. We do so on the grounds of Quebec’s new parental leave program, which, introduced in 2006, includes a non-transferable paternity leave. Indeed, since the introduction of the program, the participation of Quebec fathers in parental leave has increased significantly, namely from about one in five fathers to four in five fathers. Building on that, we postulate that the French part of Canada, i.e. Québec, has engendered social innovation and discuss the evolution of Quebec toward a family-work relationship model that is based on work-family articulation or reconciliation. This is in opposition to English Canada and especially the United States, which subscribe more to a laissez-faire approach. Canada, it should be noted, is also associated by some authors with what is called here the alternation model, which leads mothers to work part time or leave the market when they have children. (Hantrais et Letablier, 1997, 1996). If parental leaves are financed and supported by the State, their implementation is the result of a long process where Québec social actors, mainly women’s groups and unions, have been very vocal and active in requesting changes in the leaves, which leads us to speak here of social innovation.
Description: Article pour le colloque de l’Association de gestion des ressources humaines 2014, Chester Grande-Bretagne (Tremblay, D.-G., Andrea Doucet et Lindsay McKay (2014). Le congé parental et la politique familiale au Québec : une innovation sociale du monde francophone dans la mer anglophone de l’Amérique du Nord Communication au XXVème colloque AGRH, Chester. Le 7 novembre).Ce texte est une version française, mise à jour et remaniée d’un texte paru en anglais : Doucet, Andrea, McKay, Lindsay and Diane-Gabrielle Tremblay (2009). Parental Leave in Canada and Québec : how to explain the different routes taken? in Peter Moss and Sheila Kamerman (eds). The Politics of Parental Leave Policies. Bristol, UK: Policy Press.
URI: https://depot.erudit.org/id/004054dd
ISBN: 978-2-89605-379-7
Appears in Collections:Cahiers du CRISES, collection Études théoriques

Files in This Item:

CRISES_ET1501.pdf, (Adobe PDF ; 1.13 MB)

Items in the Repository are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

 

About Érudit | Subscriptions | RSS | Terms of Use | Contact us |

Consortium Érudit ©  2016