FrançaisEnglish

Érudit | Dépôt de documents >
CREATE - Le Centre de Recherche en économie de l'Environnement, de l'Agroalimentaire, des Transports et de l'Énergie  >
Les cahiers du CREATE >

Please use this identifier to cite or link to this item:

https://depot.erudit.org/id/003577dd

Title: The Environmental Kuznets Curve: Tipping Points, Uncertainty and Weak Identification
Authors: Bernard, Jean-Thomas
Gavin, Michael
Khalaf, Lynda
Voia, Marcel
Keywords: Environmental Kuznets Curve
Fieller method
Delta method
CO2 and SO2 emissions
Confidence set
Tipping point
Climate policy
Courbe Environnementale de Kuznets
méthode de Fieller
méthode Delta
émissions de CO2 et de SO2
ensemble de confiance
point de chute
politique à l’égard du climat
Issue Date: 2011-12
Series/Report no.: Les Cahiers du CREATE;2011-4
Abstract: We consider an empirical estimation of the Environmental Kuznets Curve (EKC) for carbon dioxide and sulphur, with a focus on confidence set estimation of the tipping point. Various econometric – parametric and nonparametric – methods are considered, reflecting the implications of persistence, endogeneity, the necessity of breaking down our panel regionally, and the small number of countries within each panel. In particular, we propose an inference method that corrects for potential weak-identification of the tipping point. Weak identification may occur if the true EKC is linear while a quadratic income term is nevertheless imposed into the estimated equation. Relevant literature to date confirms that non-linearity of the EKC is indeed not granted, which provides the motivation for our work. Viewed collectively, our results confirm an inverted U-shaped EKC in the OECD countries but generally not elsewhere, although a local-pollutant analysis suggest favorable exceptions beyond the OECD. Our measures of uncertainty confirm that it is difficult to identify economically plausible tipping points. Policy-relevant estimates of the tipping point can nevertheless be recovered from a local-pollutant long-run or non-parametric perspective.

À partir de données empiriques, nous estimons la Courbe Environnementale de Kuznets (CEK) pour les émissions de gaz carbonique et de soufre en mettant l’accent sur l’ensemble de confiance du point de chute. Plusieurs méthodes économétriques – paramétriques et nonparamétriques – sont considérées ; ceci reflète les implications de la persistance, de l’endogénéité, de la nécessité de regrouper les pays par régions et du petit nombre de pays dans chaque groupe. En particulier, nous proposons une méthode d’inférence qui corrige pour l’identification potentiellement faible du point de chute. Celle-ci peut survenir si la vraie courbe CEK est linéaire et si un terme quadratique est quand même ajouté au moment de l’estimation. Les écrits antérieurs confirment que la non linéarité de la courbe CEK n’est pas acquise ; c’est d’ailleurs la justification de notre recherche. Pris dans leur ensemble, nos résultats confirment l’existence d’une courbe CEK en forme de U inversé pour les pays membres de l’OCDE, mais non pour les autres pays, même si les résultats pour le SO2 sont quand même davantage favorables à l’existence d’une telle relation pour d’autres pays. Nos mesures d’incertitude confirment qu’il est très difficile d’identifier des points de chute qui soient acceptables du point de vue économique. Néanmoins, de tels points de chute peuvent être identifiés en adoptant une approche de long terme ou non-paramétrique pour des émissions de nature locale.
URI: https://depot.erudit.org/id/003577dd
Appears in Collections:Les cahiers du CREATE

Files in This Item:

CREATE2011-4.pdf, (Adobe PDF ; 742,19 kB)

Items in the Repository are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

 

About Érudit | Subscriptions | RSS | Terms of Use | Contact us |

Consortium Érudit ©  2014