FrançaisEnglish

Érudit | Dépôt de documents >
Chaire Desjardins en développement des petites collectivités >
Rapports de recherche de la Chaire Desjardins de l'UQAT >

Please use this identifier to cite or link to this item:

https://depot.erudit.org/id/003543dd

Title: Enquête sur les relations économiques entre les Autochtones et les entreprises de l’Abitibi-Témiscamingue
Authors: Cazin, Anne
Ependa, Augustin
Sauvageau, Andréanne
Keywords: Abitibi-Témiscamingue
Autochtones
Nord-du-Québec
Nation crie
Relations économiques
Entreprises
Enquête
Issue Date: 2006-12
Publisher: Chaire Desjardins en développement des petites collectivités
Abstract: La présente étude a pour objet d’identifier l’importance et la nature des relations économiques entre les entreprises de l’Abitibi-Témiscamingue situées hors réserve et les Autochtones de la région et du Nord-du-Québec. Il s’agit d’un projet commandité par le Secrétariat aux Alliances Économiques Nation Crie – Abitibi-Témiscamingue (SAENCAT) dont le mandat est d’oeuvrer au rapprochement économique entre les acteurs de la région et la nation crie. L’étude a été réalisée sous l’angle de l’apport des Autochtones aux entreprises de la région au niveau de leur fonctionnement (apport en capital ou en employés) ainsi qu’au niveau de leur marché (part de la clientèle autochtone par rapport au marché global de l’entreprise). L’étude s’est également attachée à identifier la perception des entrepreneurs régionaux visà- vis de leur clientèle autochtone. La cueillette de données s’est effectuée durant l’été 2006 par le biais d’une enquête téléphonique auprès d’une centaine d’entreprises ayant déjà un lien d’affaires avec les Autochtones. Elle a été complétée par des données statistiques afin de replacer les résultats de l’enquête dans le contexte régional. Les résultats font apparaître que l’apport des Autochtones est très faible dans le domaine de la main d’oeuvre et des capitaux dans les entreprises régionales. Les Autochtones sont en revanche bien plus présents en tant que clients des entreprises régionales : la part de marché des entreprises régionales faisant affaire avec les Autochtones varie entre cinq et quinze pourcent selon les MRC. Celle de la Vallée-de-l’Or concentre le plus d’entreprises faisant affaire avec les Autochtones avec des parts de marchés supérieures aux autres MRC. Les clientèles autochtones sont perçues par les entrepreneurs régionaux comme confortant l’activité actuelle des entreprises et représentant un potentiel d’avenir. Les relations entre les entreprises et leurs clients ou partenaires autochtones sont considérées comme étant harmonieuses, néanmoins des difficultés existent, et sont principalement dues, selon les entrepreneurs régionaux, à un manque de connaissance mutuel (entre les non-Autochtones et les Autochtones).
URI: https://depot.erudit.org/id/003543dd
ISBN: 2-923064-26-7
Appears in Collections:Rapports de recherche de la Chaire Desjardins de l'UQAT

Files in This Item:

Enquete_Relations_economiques_2006.pdf, (Adobe PDF ; 266,46 kB)

Items in the Repository are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

 

About Érudit | Subscriptions | RSS | Terms of Use | Contact us |

Consortium Érudit ©  2014