FrançaisEnglish

Érudit | Dépôt de documents >
CEREST - Centre d'Étude et de recherche sur l'emploi, le syndicalisme et le travail >
Cahiers du CEREST >

Please use this identifier to cite or link to this item:

https://depot.erudit.org/id/003116dd

Title: Flux de main-d'oeuvre et flux d'emploi : Une analyse critique et quelques pistes de recherche
Authors: Béjaoui, Ali
Keywords: Flux d'emploi
flux de main-d'oeuvre
marché du travail
Issue Date: 2009-03
Series/Report no.: Cahiers du CEREST;2009-1
Abstract: Le chômage et l’emploi, deux mesures de stock, ont été utilisés pendant des décennies pour évaluer la performance du marché du travail. L’imperfection de ces deux mesures de stock a généré un intérêt accru envers l’analyse des flux sur le marché du travail. En effet, le mouvement des travailleurs entre les trois états du marché du travail (emploi, chômage et inactivité) (ou flux de main-d'œuvre) et la dynamique de création et d’élimination des emplois par les entreprises (ou flux d’emploi) occupent une place de plus en plus importante, aussi bien dans les travaux de recherche que dans le développement des politiques du marché du travail. Les analyses classiques de flux de main-d’œuvre se sont concentrées essentiellement sur l’incidence, la probabilité de sortie ainsi que la durée du chômage. Ces analyses ont débouché sur des recommandations de politiques et de programmes qui visaient l’accélération de la sortie du statut du chômage, en recourant à un resserrement des critères d’admission à l’assurance-chômage, l’amélioration des services de soutien à la recherche d’emploi et l’adoption des mesures actives de l’emploi. Quant aux analyses basées sur le flux d’emploi, elles se sont davantage penchées sur la stabilité de l’emploi sur le marché du travail. Ce type d’analyses a donné naissance à une génération de politiques et de programmes qui visent le soutien à la création et à l'expansion de petites entreprises, par l’entremise de traitement fiscal préférentiel, de prestation de services de soutien à l'information et la création de sources de capital-risque. Récemment, grâce à des études basées aussi bien sur le flux de main d’œuvre que le flux d’emploi, on a réalisé que, bien que la fluidité du marché du travail soit une source d’efficacité, elle peut également être une source de vulnérabilité et d’exclusion du marché du travail. Ainsi, les risques d’exclusion et les pertes de gains futurs poseront un défi de taille aux politiques du marché du travail du 21ième siècle. Ce défi est d’autant plus important dans un contexte de vieillissement de la population. Les mesures d’activation et l’investissement dans la formation tout le long de la vie occuperont une place prépondérante dans les futures stratégies d’emploi. Malheureusement, les études canadiennes qui combinent le flux de main-d’œuvre et les flux d’emploi sont limitées par l’absence de données de type longitudinales qui couvrent aussi les employeurs que les employés sur une longue période. Les développements futurs des données peuvent s’inspirer du cadre d’analyse du marché du travail transitionnel (MTT) adopté dans les travaux de l’Union européenne. Le MTT distingue cinq types de transition sur le marché du travail à savoir, les transitions (bidirectionnelles) entre l’éducation et le marché du travail, les transitions au sein même du marché du travail, les transitions de l’emploi vers l’inactivité, les transitions de l’emploi vers le chômage, et les transitions entre l’emploi et la retraite ou l’handicap. L’avantage de ce cadre d’analyse c’est qu’il donne une perspective de parcours de vie aux politiques de main-d’œuvre. Par exemple, l’objectif de prolongement de la vie active des travailleurs âgés, par l’entremise d’une manipulation des paramètres des fonds de pension, ne peut pas être isolé de l’objectif d’apprentissage tout le long de la vie, ou l’objectif d’amélioration de conciliation de travail et vie personnelle. De même, il ne peut pas être isolé des incitatifs qui visent la promotion du retrait progressif vers l’handicap. Il ne peut pas être isolé, non plus, des besoins de la flexibilité qui a amené certains employeurs à offrir des fonds de pension à contributions déterminées, plutôt qu’à prestations déterminées, d’où l’approche intégrée des politiques publiques qui est prônée par ce cadre d’analyse. En vue d’orienter le développement d’une politique intégrée du marché du travail, les efforts de recherche pourraient être organisés autour de trois axes à savoir, la quantification des différentes transitions qui sont identifiées par le MTT, l’identification des obstacles qui empêchent les individus à réussir ces différentes transitions, et l’analyse de l’impact des risques associés à ces transitions.

Unemployment and employment, two stock measures, have been used to assess labour market’s performance for decades. Due to the shortcomings of these two measures, there has been an increased interest for labor market flow analysis. Indeed, workers’ movement between the three labor market states (employment, unemployment, and inactivity), referred to as « labour flow », and the dynamic of creation and elimination of jobs by organizations, called « job flow », are becoming increasingly important in research, as well as in the area of public policy. Traditional labor flow analyses have mainly focused on the incidence, the Probability of exit, and the duration of spells of unemployment. Those studies inspired policies and programs aiming the decrease of unemployment by streamlining unemployment insurance eligibility criteria, improving search activities, and adopting active employment measures. As for job flow-based analyses, they have mainly focused on the stability of employment. Those studies have generated policies and programs seeking the creation and expansion of small businesses, through preferential fiscal treatment, the delivery of information services, and the development of venture capital. Recently, studies focusing on labour flow as well as job flow analysis have led to the conclusion that while labor market fluidity may increase efficiency, it can also constitute a source of vulnerability and labor market exclusion. Thus, risks of exclusion and loss of future gain will present a major challenge for 21st century labour market policy. Such a challenge is even more relevant in a context of an aging population. Activation measures and the investment in lifelong earning will play a central role in future employment strategies. Unfortunately, Canadian studies focusing on labour flow as well as job flow are limited by the availability of longitudinal data covering at the same time employers and employees for a long period of time. Future data development and research can gain insight from the Transitional Labour Market (TLM) analytical framework used by the European Union. The TLM identifies five types of labour market (bidirectional) transitions: transitions between education and the labour market, transitions within the labour market, transitions between employment and inactivity, transitions between employment and unemployment, and transitions from employment to retirement or disability. The main advantage of this framework is that it endorses a life-course perspective of public policy. For instance, since this framework involves an integrated approach to policy measures, the objective of retaining older workers by modifying pension plan parameters cannot be separate from those of promoting lifelong learning or improving work-life balance. Nor can they be separate from incentives that aim to facilitate the transition from retirement to disability, or the move from defined-benefit plans to defined-contribution plans that some organizations made, in order to meet their need for more flexibility. In order to inform the development of more integrated labour policy, research efforts could concentrate on three major areas: quantifying the transitions identified by the TLM, identifying obstacles that hinder people’s transition process, and analyzing the impact of risks associated with each transition type.
URI: https://depot.erudit.org/id/003116dd
Appears in Collections:Cahiers du CEREST

Files in This Item:

(2009-01)Flux_version_UQO.pdf, (Adobe PDF ; 242,65 kB)

Items in the Repository are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

 

About Érudit | Subscriptions | RSS | Terms of Use | Contact us |

Consortium Érudit ©  2014