FrançaisEnglish

Érudit | Dépôt de documents >
CICC - Centre international de criminologie comparée >
Résultats de recherche >

Please use this identifier to cite or link to this item:

https://depot.erudit.org/id/003086dd

Title: Évaluation du projet « Complément d'aide aux victimes d'actes criminels », développé par le Service de protection des citoyens de Laval en coopération avec le Centre d'aide aux victimes d'actes criminels (CAVAC) de Laval
Authors: Wemmers, Jo-Anne
Van Camp, Tinneke
Keywords: Police
Aide aux victimes
Besoins des victimes
Issue Date: 2009-06-30
Publisher: Centre international de criminologie comparée
Series/Report no.: Résultats de recherche;1
Abstract: Ce rapport de recherche concerne les résultats d’une recherche évaluative du projet « Complément d’aide aux victimes » du Service de protection des citoyens de Laval en coopération avec le CAVAC de Laval. Ce projet vise premièrement à assurer que toutes les victimes sont systématiquement informées de leur rôle et de leurs droits au sein du système pénal. Deuxièmement, l’objectif du complément d’aide est d’augmenter l’accessibilité aux services d’aide aux victimes. Troisièmement, l’installation du complément d’aide devrait améliorer la collaboration entre les services policiers et le CAVAC afin d’optimiser le soutien offert aux victimes d’actes criminels. L’évaluation de ce projet a été effectuée en utilisant un devis quantitatif. Des questionnaires ont été remplis par des policiers de Laval, les intervenants du CAVAC de Laval et des victimes de crimes contre la personne. Nous pouvons conclure que suite à l’introduction du complément d’aide, il y a eu une augmentation importante du nombre de fois que la police réfère les victimes au CAVAC ainsi que du nombre de contacts de la police avec le CAVAC. De plus, les intervenants du CAVAC sont tous très satisfaits avec la communication et la collaboration avec les policiers. Par ailleurs, les résultats de l’évaluation démontrent aussi que, bien que les services soient plus accessibles suite à la diffusion proactive de l’information, les victimes de notre échantillon ne se sentent pas plus impliquées. Finalement, les données suggèrent que le projet devrait à l’avenir se centrer sur la sensibilisation des policiers par rapport à l’importance du traitement policier de la victime ainsi qu’aux services offerts par le CAVAC pour qu’ils puissent encore plus adéquatement référer les victimes. De plus, une attention particulière doit être portée afin d’informer les victimes sur leurs droits, sur leur rôle et sur les services disponibles pour elles, car celles-ci ne semblent pas suffisamment renseignées.
URI: https://depot.erudit.org/id/003086dd
ISSN: 1921-2054
Appears in Collections:Résultats de recherche

Files in This Item:

Rapport Resultats no 1 Wemmers Van Camp juin 2009.pdf, (Adobe PDF ; 534,11 kB)

Items in the Repository are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

 

About Érudit | Subscriptions | RSS | Terms of Use | Contact us |

Consortium Érudit ©  2014