FrançaisEnglish

Érudit | Dépôt de documents >
CIRANO - Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations >
Cahiers scientifiques >

Please use this identifier to cite or link to this item:

https://depot.erudit.org/id/002901dd

Title: La prime au travail du Québec :Un véritable outil d'incitation au travail ou une simple façon de baisser l'impôt?
Authors: Godbout, Luc
Arseneau, Matthieu
Issue Date: 2005-02
Publisher: Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO)
Series/Report no.: Série scientifique (CIRANO);2005s-01
Scientific series (CIRANO);2005s-01
Abstract: Cette étude porte sur l'évaluation du caractère incitatif de la nouvelle politique d'incitation au travail, appelée « prime au travail », mise en place par le gouvernement du Québec depuis le 1er janvier 2005. L'étude présente la problématique de l'incitation au travail et dresse une revue de la littérature concernant les expériences américaine, anglaise et française en cette matière. Les auteurs évaluent l'impact direct de la prime au travail sur différents types de ménages québécois et mettent en perspective ses paramètres comparativement aux expériences étrangères. Ils soutiennent que la hausse considérable des budgets consacrés à inciter les gens à travailler induite par le passage du programme APPORT vers la prime au travail n'implique pas nécessairement que le passage de l'aide sociale au marché du travail soit favorisé. De plus, à la lumière des expériences étrangères, ils concluent que les attentes à l'égard des impacts de la prime au travail en matière d'incitation doivent être révisées à la baisse.

This paper investigates the work incentives aspect of the new tax credit called "Prime au travail" introduced by the Quebec government in January 2005. The problem of work incentives is discussed and a review of the literature pertaining to the American, English and French experiences in this matter is presented. The authors observe the impact of the new tax credit on work incentives on several types of households and compare its parameters with those of foreign programs. The results indicate that the important budget increase linked to the replacement of the "APPORT" program by the "prime au travail" program does not necessarily imply that the "welfare to work" transition is encouraged to a greater degree. Moreover, foreign experiences show that our expectations about the impact of the "prime au travail" on work incentives might have to be revised downwards
URI: http://www.cirano.qc.ca/pdf/publication/2005s-01.pdf
https://depot.erudit.org/id/002901dd
ISSN: 1198-8177
Appears in Collections:Cahiers scientifiques

Files in This Item:

2005s-01.pdf (Adobe PDF ; 555,09 kB)

Items in the Repository are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

 

About Érudit | Subscriptions | RSS | Terms of Use | Contact us |

Consortium Érudit ©  2014