FrançaisEnglish

Érudit | Dépôt de documents >
CRDC - Chaire de recherche du Canada en développement des collectivités  >
2. Série Pratiques économiques et sociales >

Please use this identifier to cite or link to this item:

https://depot.erudit.org/id/001908dd

Title: Les fonds locaux et régionaux de développement: l'itinéraire de la SADC de Papineau
Authors: Beaudoin, Lucie
Favreau, Louis
Issue Date: 1998
Publisher: Chaire de recherche du Canada en développement des collectivités
Series/Report no.: Série Pratiques économiques et sociales
Abstract: Dans les 25 ou 30 dernières années, les professions du "social" et les politiques publiques en matière de santé et de services sociaux se sont intéressées au développement local conçu comme développement de services au sein des communautés locales par l'intermédiaire des transferts sociaux (financement public). Depuis longtemps aussi les pouvoirs publics, notamment les municipalités, s'y intéressent comme stratégie d'accueil d'entreprises sur leur territoire. Dominante exclusivement sociale dans le premier cas de figure, dominante économique dans le second. Ces deux approches traditionnelles sont aujourd'hui remises en cause dans le contexte de crise de société que nous traversons. En effet, le développement local, en tant que stratégie d'intervention dans les communautés locales tend à se déployer différemment depuis une décennie. On peut repérer son renouvellement à partir des paramètres suivants: 1) de nouveaux acteurs du développement local , des groupes en difficulté qui améliorent leur sort par la création d'entreprises répondant aux besoins d'une communauté (Défi Autonomie à Mont-Laurier par exemple); 2) de nouvelles règles et de nouveaux dispositifs de développement local: une gestion qui associe à des degrés divers la population sur un territoire donné en cherchant à réarticuler les exigences du "social" et de l'"économique" au plan local (cas par exemple des CDC, des CDEC et d'une partie des SADC); 3) de nouvelles activités de développement local: des entreprises coopératives et communautaires (à faible intensité de capital surtout) évoluant dans de multiples champs d'intervention répondant à de nouvelles demandes sociales; 4) des nouveaux modes d'intervention des pouvoirs publics (fonds de développement et démarches partenariales par exemple). L'expérience de la SADC de Papineau dans l'Outaouais est intéressante à ce titre notamment parce qu'elle chemine de l'"économique" vers le "social" à la différence des CDÉC qui cheminent du "social" vers l'"économique". Cette étude de cas est une invitation à suivre ce parcours, à le comprendre de l'intérieur et à en examiner la portée et les limites.
URI: https://depot.erudit.org/id/001908dd
Appears in Collections:2. Série Pratiques économiques et sociales

Files in This Item:

PES2.rtf (RTF ; 315,62 kB)

Items in the Repository are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

 

About Érudit | Subscriptions | RSS | Terms of Use | Contact us |

Consortium Érudit ©  2014