FrançaisEnglish

Érudit | Dépôt de documents >
CRDC - Chaire de recherche du Canada en développement des collectivités  >
5. Série Mémoires de maîtrise >

Please use this identifier to cite or link to this item:

https://depot.erudit.org/id/001879dd

Title: L'insertion sociale des personnes marginalisées et proches de la grande pauvreté : analyse d'une intervention auprès des sans-abri dans l'Outaouais
Authors: Inkel, André
Keywords: intervention
processus
désaffiliation
lien social
insertion
Issue Date: 2001
Publisher: Chaire de recherche du Canada en développement des collectivités
Series/Report no.: Série Mémoires de maîtrise
Abstract: Cette recherche visait à analyser qualitativement l'intervention du Gîte Ami auprès des personnes marginalisées et proches de la grande pauvreté. Essentiellement, notre démarche consistait à comprendre le rapport entre l'intervention et les divers profils des bénéficiaires qui demandent des services à cette ressource d'hébergement. Nous voulions voir si l'intervention du Gîte Ami tenait compte, dans sa pratique, des différentes phases de désaffiliation des personnes en position de marginalité et proches de la grande pauvreté. La question était de savoir si cette intervention pouvait agir à titre d'intermédiaire entre la marginalité et l'insertion sociale de cette population. Nous avons donc centré notre étude de cas sur l'intervention au quotidien selon une typologie des bénéficiaires qui correspondait aux phases descendantes du processus de désaffiliation et aux phases ascendantes d'insertion sociale. Notre recherche comporte donc une double démarche analytique : l'une centrée sur l'intervention proprement dite et l'autre sur ses effets sur les bénéficiaires. La méthode de collecte des données repose sur trois sources complémentaires : une recherche archivistique, l'observation participante et des entrevues. Nous analysons ce matériel principalement selon la méthode de l'analyse de contenu. Ainsi, nous dégageons deux générations d'intervention au Gîte Ami. Nous pouvons parler de continuité et d'innovation perceptibles entre ces deux générations d'intervention. La première génération était principalement axée sur une logique d'assistance et de dépannage et la seconde tend à innover dans une logique d'insertion sociale. Il s'avère que des bénéficiaires fortement hypothéqués à divers points de vue se sont insérés dans la société. Trois grandes conclusions se dégagent de cette étude. Premièrement, le Gîte Ami a modifié substantiellement l'organisation de son intervention. En second lieu, tout en répondant aux besoins primaires des bénéficiaires, il vise à les intégrer dans un plan de cheminement en tenant compte de leur disposition. Enfin, si des individus en position de marginalité et de grande pauvreté arrivent à s'insérer à divers degrés dans la société, l'un des ingrédients essentiels est la capacité de l'intervention de s'ajuster à leur parcours de vie.
URI: https://depot.erudit.org/id/001879dd
Appears in Collections:5. Série Mémoires de maîtrise

Files in This Item:

MM2.rtf (RTF ; 8,41 MB)

Items in the Repository are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

 

About Érudit | Subscriptions | RSS | Terms of Use | Contact us |

Consortium Érudit ©  2014