FrançaisEnglish

Érudit | Dépôt de documents >
CERIUM - Centre d'études et de recherches internationales >
Rapports et notes de recherche >

Please use this identifier to cite or link to this item:

https://depot.erudit.org/id/001777dd

Title: Les politiques de contrôle des émissions de gaz à effet de serre aux États-Unis. Qui fait quoi ?
Authors: Martin, Pierre
Arel-Bundock, Vincent
Issue Date: 2008
Publisher: Centre d'études et de recherches internationales
Series/Report no.: Rapports et notes de recherche du CERIUM
Abstract: For the last few years, the inactivity of the U.S. federal government on the reduction of greenhouse gas (GHG) emissions has been widely criticized, both in Canada and on the international scene. In spite of the Bush administration's refusal to ratify the Kyoto protocol, however, a large number of states adopted policies, some of them very ambitious, to control their GHG emissions. First, this note reviews state-by-state greenhouse gas emissions. Second, it examines the various measures adopted to control their emissions in a comparative perspective. Although the federal government competence on environmental matters is more centralized in the United States than in Canada, we find that several states have been able to take advantage of the absence of a uniform regulatory framework at a national level to put in motion a set of unilateral and multilateral measures in various sectors. Finally, multiple factors tend to explain the shyness of certain American states to adopt policies that would reduce greenhouse gas, which explains in part the relatively poorer environmental performance of these states.

Depuis quelques années, l'inaction du gouvernement fédéral américain en matière de lutte aux émissions de gaz à effet de serre (GES) a soulevé de vives critiques, tant au Canada que sur la scène internationale. Malgré le refus de l'administration Bush d'entériner le Protocole de Kyoto, plusieurs États se sont dotés de politiques, souvent fort ambitieuses, afin de contrôler leurs émissions de GES. Dans une perspective comparative, cette note dresse un portrait des émissions de gaz à effet de serre de chaque État, pour ensuite examiner les différentes mesures adoptées afin de contrôler leurs émissions. Malgré le fait que la répartition des compétences dans le domaine environnemental soit plus centralisée aux États-Unis qu'au Canada, plusieurs États ont su profiter de l'absence d'un cadre règlementaire uniforme à la grandeur du pays pour mettre de l'avant un ensemble de mesures unilatérales et multilatérales dans différents secteurs. Enfin, de multiples facteurs tendent à expliquer la timidité de certains États américains à adopter des politiques de réduction de GES, ce qui explique l'écart entre la performance environnementale des États.
URI: https://depot.erudit.org/id/001777dd
Appears in Collections:Rapports et notes de recherche

Files in This Item:

Notes_Analyses021.pdf (Adobe PDF ; 777,68 kB)

Items in the Repository are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

 

About Érudit | Subscriptions | RSS | Terms of Use | Contact us |

Consortium Érudit ©  2014