FrançaisEnglish

Érudit | Dépôt de documents >
CRISES - Centre de recherche sur les innovations sociales >
Cahiers du CRISES, collection Études théoriques >

Please use this identifier to cite or link to this item:

https://depot.erudit.org/id/001666dd

Title: Diversification et fragmentation du travail. Le passage de l'emploi salarié typique à des formes de travail atypique chez des travailleurs de plus de 45 ans
Authors: D'Amours, Martine
Issue Date: 2002-04
Publisher: Centre de recherche sur les innovations sociales
Series/Report no.: Études théoriques
Abstract: L'emploi salarié régulier et à temps plein qui s'est peu à peu imposé comme norme dans la période d'après-guerre ne désignait pas simplement une modalité de rapport au travail, mais était devenu l'élément intégrateur d'un modèle de société. Ce modèle, à la fois de travail et de société, connaît, depuis le milieu des années '70, un effritement durable qui se manifeste notamment par la multiplication de formes de travail atypiques. Qu'elles dérivent d'une forme fragmentée de salariat ou du remplacement d'une dynamique d'emploi par un lien de marché, qu'elles soient surtout le lot des hommes (comme le travail indépendant) et surtout celui des femmes (comme l'emploi salarié à temps partiel, régulier ou non), les formes de travail atypiques sont supportées de manière disproportionnée par les plus jeunes et par les plus âgés. Concernant cette dernière catégorie, le seuil critique s'établit à 55 ans, un pattern qui rappelle celui du chômage de longue durée et de la sortie définitive de l'activité. Le coeur de cette recherche s'est intéressé aux transitions, et plus précisément aux trajectoires de salariés qui ont perdu ou quitté leur emploi après 45 ans et se sont repositionnés dans des formes de travail non salariées ou salariées atypiques, les abordant sous l'angle des revenus et des protections sociales mais aussi de l'identité professionnelle, de la centralité du travail et du rapport au travail et questionnant l'impact de cette transition sur les représentations des différentes formes de travail, des risques sociaux et de l'avancée en âge. Face à un contexte commun de bouleversements du monde du travail, les répondants se retrouvent dans des situations diversifiées, tant pour ce qui concerne leurs conditions matérielles (rémunération et protection sociale) que le sens qu'ils donnent au travail et à leur propre trajectoire professionnelle. Nous avons organisé cette hétérogénéité autour de cinq trajectoires qui sont autant de significations prises par le passage à une forme de travail atypique après 45 ans. Pour certains répondants, le travail atypique constitue une transition entre la carrière et la retraite ; pour d'autres, il est une manière stimulante d'exercer sa compétence professionnelle; pour un troisième groupe, il prend le sens d'un projet d'entreprise très fortement investi, à la fois au plan matériel et émotif, parfois payé d'une importante baisse des revenus; pour un quatrième groupe, également aux prises avec des conditions économiques précaires, il est une conséquence de la difficulté de trouver un emploi ou une stratégie de protection contre la mise à l'écart de l'emploi salarié ; pour un cinquième et dernier groupe, il est synonyme de grande précarité matérielle et de perte de sens. Cette recherche sur la transition de l'emploi salarié typique à différentes formes atypiques chez des travailleurs de 45 ans et plus nous a conduits à poser différemment la question de l'âge en lien avec celle du vieillissement. Il nous apparaît maintenant que le vieillissement au travail se construit très différemment selon les secteurs d'activité, les modes d'organisation du travail dans ces secteurs, les formes de protection sociale offertes, les trajectoires individuelles et les capacités des individus de se redéfinir une cohérence propre. Dans certaines combinaisons de ces divers éléments, le vieillissement au travail surgit comme un obstacle quasi insurmontable qui peut conduire jusqu'à l'exclusion sociale; dans d'autres, il n'existe même pas comme question, l'âge n'apparaissant pas comme un problème.
URI: https://depot.erudit.org/id/001666dd
Appears in Collections:Cahiers du CRISES, collection Études théoriques

Files in This Item:

ET0204.pdf (Adobe PDF ; 288,7 kB)

Items in the Repository are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

 

About Érudit | Subscriptions | RSS | Terms of Use | Contact us |

Consortium Érudit ©  2014