FrançaisEnglish

Érudit | Dépôt de documents >
CRISES - Centre de recherche sur les innovations sociales >
Cahiers du CRISES, collection Études théoriques >

Please use this identifier to cite or link to this item:

https://depot.erudit.org/id/001648dd

Title: La diversité du rapport salarial dans le troisième secteur au Québec
Authors: Comeau, Yvan
Issue Date: 2003-05
Publisher: Centre de recherche sur les innovations sociales
Series/Report no.: Études théoriques
Abstract: Ce texte poursuit deux objectifs : 1) décrire le rapport salarial dans le troisième secteur au Québec à partir de données tirées de recherches originales ; 2) faire une analyse de ces données afin de repérer les diverses formes de ce rapport salarial et d'identifier les phénomènes qui expliquent sa variabilité. Le troisième secteur est distinct du secteur privé à but lucratif (premier secteur) et des secteurs public et parapublic (deuxième secteur) et regroupe des organisations indépendantes, légalement constituées, dont les surplus ne font pas l'objet d'une appropriation différenciée par un acteur et dont les activités sont fondées en tout ou en partie sur le volontariat. Le document comporte trois chapitres. Le premier chapitre s'attarde à la problématique de la recherche et à la présentation des recherches d'où proviennent les données. Une recension des écrits montre que le rapport salarial, dans le troisième secteur, a bénéficié de plusieurs contributions intéressées aux comparaisons entre les coopératives de travail et les entreprises capitalistes, au travail en économie sociale, aux contributions féministes, et aux études à caractères sectoriel, territorial ou évaluatif où le travail représente un aspect secondaire. La problématique annonce également que le rapport salarial est analysé selon ses dimensions institutionnelle et organisationnelle, et que le croisement de ces deux dimensions est susceptible d'identifier plusieurs formes du rapport salarial dans le troisième secteur. Les formes prises par le rapport salarial se distinguent donc par le dosage variable et simultané de l'inclusion politique des salarié(e)s et de la qualification au travail. Le deuxième chapitre se préoccupe essentiellement de la description du rapport salarial dans le troisième secteur. Le rapport salarial est décrit en considérant les caractéristiques des employé(e)s, les fonctions de la main-d'oeuvre, les régimes d'emploi, les postes d'insertion, le pouvoir des salarié(e)s, les conditions de travail et l'organisation du travail. Le troisième chapitre fait une synthèse des résultats, propose une typologie des formes du rapport salarial et identifie les phénomènes expliquant la diversité du rapport salarial. Il est possible d'identifier quatre formes de rapport salarial dans le troisième secteur : formes clivées-déqualifiantes, démocratiques-déqualifiantes, clivées-qualifiantes et démocratiques-qualifiantes. Cinq phénomènes expliquent la diversité de formes que peut prendre le rapport salarial : les tendances sociétales en matière d'emploi, l'intervention étatique, le territoire, le domaine d'activités, la taille des organismes et l'action des mouvements sociaux. Une brève conclusion identifie quelques pistes stratégiques pour les acteurs du troisième secteur et des voies de recherche.
URI: https://depot.erudit.org/id/001648dd
Appears in Collections:Cahiers du CRISES, collection Études théoriques

Files in This Item:

ET0305.pdf (Adobe PDF ; 249,72 kB)

Items in the Repository are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

 

About Érudit | Subscriptions | RSS | Terms of Use | Contact us |

Consortium Érudit ©  2014