FrançaisEnglish

Érudit | Dépôt de documents >
CRISES - Centre de recherche sur les innovations sociales >
Cahiers du CRISES, collection Études théoriques >

Please use this identifier to cite or link to this item:

https://depot.erudit.org/id/001630dd

Title: Le territoire québécois dans le contexte de la mondialisation
Authors: Fontan, Jean-Marc
Klein, Juan-Luis
Issue Date: 2004-05
Publisher: Centre de recherche sur les innovations sociales
Series/Report no.: Études théoriques
Abstract: Ce texte porte un regard socio-géographique sur les modalités de structuration contemporaine du territoire. Dans un premier temps, il est démontré que l'approche « centre-périphérie » ne suffit plus à expliquer les inégalités socio-territoriales. Aux rapports centre-périphérie, il faut ajouter la différenciation entre ceux qui profitent de la mondialisation et ceux qui la vivent à leurs dépens. La combinaison de ces deux modèles socio-géographiques explique la mise en place d'une nouvelle configuration géoéconomique construite en réseaux et en noeuds, ou, comme le dit Veltz, en « archipel ». La première section du texte analyse comment le territoire québécois se structure de façon réticulée où tant les réseaux sociaux que les formes institutionnelles cristallisent leurs actions au sein de systèmes productifs sectoriels et territoriaux. La deuxième section explique que le processus de réticularisation de l'économie québécoise se construit au sein d'un espace inséré dans une économie monde exerçant une fonction régulatrice de plus en plus importante sur les territoires locaux et régionaux. Cette réticularité tient compte d'une nécessaire connectivité des réseaux et des institutions locales ou régionales aux réseaux et aux institutions globales. Si le local s'adapte au global, ce dernier doit aussi de plus en plus tenir compte des particularités régionales et locales. Ce double mouvement rend possible une marge de manoeuvre pour les actions collectives dont celles inscrites dans le développement local ou régional. Analyser les changements en cours dans le territoire à partir de l'approche de la réticularité et de la connectivité des actions collectives développementalistes permet de comprendre les particularités du cadre d'action dans lequel émergent les innovations sociales actuelles.
URI: https://depot.erudit.org/id/001630dd
Appears in Collections:Cahiers du CRISES, collection Études théoriques

Files in This Item:

ET0406.pdf (Adobe PDF ; 267,87 kB)

Items in the Repository are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

 

About Érudit | Subscriptions | RSS | Terms of Use | Contact us |

Consortium Érudit ©  2014