FrançaisEnglish

Érudit | Dépôt de documents >
CRISES - Centre de recherche sur les innovations sociales >
Cahiers du CRISES, collection Études de cas >

Please use this identifier to cite or link to this item:

https://depot.erudit.org/id/001291dd

Title: Coopératives financières, cohésion sociale et territoire : la Caisse populaire Moncton-Beauséjour et la Caisse populaire de Néguac issues de fusions de caisses en milieux urbain et rural
Authors: Chouinard, Orner
Desjardins, Pierre-Marcel
Forgues, Eric
de Montigny, Ugo
Issue Date: 2001-02
Publisher: Centre de recherche sur les innovations sociales
Series/Report no.: Études de cas d'entreprises d'économie sociale
Abstract: Ce rapport présente les résultats d'une recherche exploratoire effectuée sur deux caisses populaires acadiennes situées dans une région rurale (Néguac) et une région urbaine (Moncton) au Nouveau-Brunswick. Ces caisses résultent de fusions et feront fort probablement l'objet d'autres fusions. Il est donc important d'inscrire les résultats de l'analyse présentés ici dans leur contexte dynamique. Le but de cette étude est de saisir la forme que prennent ces fusions, en les replaçant dans le contexte socio-économique dans lesquelles elles ont lieu (contexte local, régional et provincial, contexte du marché financier et de la mondialisation), afin de saisir en quoi les fusions influent sur la cohésion sociale des communautés où elles ont lieu et de cerner en quoi ces fusions peuvent contribuer à redéfinir l'ancrage communautaire des caisses fusionnées. Les résultats de la recherche montrent que le territoire des caisses acadiennes s'est profondément modifié. Cependant, si en ville la base paroissiale tend à s'estomper au profit d'une communauté urbaine plus large, en milieu rural la base paroissiale est encore relativement importante. Les deux caisses contribuent à la cohésion sociale, mais elles le font de façon traditionnelle, sans vouloir jouer un rôle structurant dans le développement de leur communauté respective en participant, par exemple, à la gouvernance locale de leur communauté. Il semble toutefois que la caisse qui évolue dans le milieu rural fait montre davantage de cohésion sociale dans le développement de la communauté, en nouant des ententes avec des acteurs de la communauté par le biais de dons à des projets socio-culturels, de loisirs ou touristiques qui sont mobilisateurs et vivifiants pour la communauté. Enfin, les enjeux de développement entre le rural et l'urbain sont manifestes : le Grand Moncton, espace en pleine croissance, a un taux de chômage de moins de 10% alors que dans la région du nouveau Néguac, la population stagne et le taux de chômage atteint les 34%. La sensibilité aux préoccupations locales en milieu rural est donc nécessairement plus forte.
URI: https://depot.erudit.org/id/001291dd
Appears in Collections:Cahiers du CRISES, collection Études de cas

Files in This Item:

ES0107.pdf (Adobe PDF ; 1 MB)

Items in the Repository are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

 

About Érudit | Subscriptions | RSS | Terms of Use | Contact us |

Consortium Érudit ©  2016