FrançaisEnglish

Érudit | Dépôt de documents >
CRIFPE – Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante >
Rapports de recherche du CRIFPE >

Please use this identifier to cite or link to this item:

https://depot.erudit.org/id/001142dd

Title: L’impact des technologies de l’information et de la communication (TIC) sur la réussite éducative des garçons à risque de milieux défavorisés
Authors: Karsenti, Thierry
Goyer, Sophie
Villeneuve, Stéphane
Raby, Carole
Keywords: Impact des TIC
Garçons à risque de milieux défavorisés
Réussite éducative
Issue Date: 2005-12
Publisher: Chaire de recherche du Canada sur les technologies de l'information et de la communication (TIC) en éducation, CRIFPE.
Citation: Karsenti, T., Goyer, S., Villeneuve, S., Raby, C. (2005). L’impact des technologies de l’information et de la communication (TIC) sur la réussite éducative des garçons à risque de milieux défavorisés. Montréal: CHAIRE de recherche du Canada sur les technologies de l'information et de la communication (TIC) en éducation, CRIFPE
Abstract: Le projet de recherche que avons entrepris porte sur l’impact des technologies de l’information et de la communication (TIC) sur la réussite éducative des garçons à risque d’échec scolaire, provenant de milieux défavorisés. La réussite éducative des élèves à risque, et plus particulièrement des garçons, préoccupe depuis quelques années le MEQ. Il est d’ailleurs graduellement apparu dans la littérature scientifique en éducation que les garçons réussissaient moins bien à l’école que les filles, tant au Québec que dans la plupart des pays industrialisés (MEQ, 2001). En fonction du double défi que représentent la réussite scolaire des garçons à risque de milieux défavorisés et l’intégration pédagogique des TIC, l’objectif principal de notre recherche est de mieux comprendre l’impact de l’intégration des TIC sur la réussite éducative et la motivation scolaire des garçons à risque, en particulier ceux provenant de milieux défavorisés. Le devis méthodologique que nous avons utilisé est celui que Yin(2003) et Stake (1995) décrivent comme l'étude multi-cas. Cette méthode s’est avérée très pertinente pour la présente étude puisqu'elle a permis, entre autres, le choix de contextes particuliers d’intégration des TIC dans les salles de classes d’écoles primaires en milieu défavorisé.La comparaison multi-cas (Yin, 2003) a aussi été appropriée pour l'étude proposée, car elle peut faciliter la compréhension de la dynamique qui existe entre l’intégration des TIC et la réussite éducative des garçons à risque. Sur le plan de la collecte des données, nous avons réalisé une recherche de type « mixte » où ont été combinés des éléments de collecte de données de nature quantitative et qualitative. En tout, nous avons observé au cours des deux années du projet de recherche, quelque 45 cas (classes du primaire) présentant différents contextes d’intégration. C’est aussi un peu plus de 1000 élèves qui ont participé à l’étude. De plus, quelque 41 enseignants et 15 directeurs d’écoles, de même que d’autres acteurs scolaires (psycho-éducateurs,conseillers pédagogiques, parents, etc.) ont pris part à ce projet.Ces écoles ont été sélectionnées suite à un vaste appel de participation auprès des commissions scolaires, des directeurs d’écoles et des conseillers pédagogiques de la grande région montréalaise. Dans chacune des classes, l’équipe de recherche a effectué des observations de classes vidéographiées (des enregistrements vidéo) du déroulement d’activités appelant l’utilisation de l’ordinateur. De plus, des entrevues individuelles ont été réalisées auprès des enseignants et des directeurs, en plus des entrevues, en grands et petits groupes,réalisées auprès des élèves. Enfin, des questionnaires ont été administrés aux élèves et aux enseignants des classes visitées. Ainsi, l’observation de classe vidéographiée, l’administration de questionnaires et les entrevues réalisées auprès des élèves et des enseignants ont été au coeur des méthodes de collecte de données de ce projet.En tout,quelque 7200 minutes d’observations ont été réalisées au cours des deux années du projet de recherche. Nos résultats montrent clairement l’impact des technologies de l’information et de la communication (TIC) sur la réussite éducative et sur le développement de compétences des élèves, et plus particulièrement des garçons à risque de milieux défavorisés. Parmi les principaux résultats issus des différentes méthodes de collecte de données,on note avant tout un impact marqué de l’usage des TIC sur la motivation des élèves. On remarque aussi un impact sur l’ensemble descompétences transversales, soit les compétences de l’ordre de la communication,les compétences méthodologiques, les compétences liées au développement intellectuel et les compétences d’ordre personnel et social. Nos résultats montrent combien il est important de favoriser un usage pédagogique des TIC auprès des garçons à risque de milieux défavorisés.Les acteurs de l’éducation doivent profiter de l’engouement des jeunes pour les TIC pour favoriser leur réussite éducative, voire faire des TIC le Cheval de Troie de la réussite éducative en milieu défavorisé.
URI: https://depot.erudit.org/id/001142dd
Appears in Collections:Rapports de recherche du CRIFPE

Files in This Item:

RF-TKarsenti.pdf, (Adobe PDF ; 9,32 MB)

Items in the Repository are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

 

About Érudit | Subscriptions | RSS | Terms of Use | Contact us |

Consortium Érudit ©  2014