FrançaisEnglish

Érudit | Dépôt de documents >
CRISES - Centre de recherche sur les innovations sociales >
Cahiers du CRISES, collection Études théoriques >

Please use this identifier to cite or link to this item:

https://depot.erudit.org/id/005821dd

Title: Note de recherche sur l’apport de l’économie sociale et solidaire dans la co-construction démocratique des politiques publiques : réflexions ancrées dans des expériences canadiennes, québécoises et latino-américaines
Authors: Vaillancourt, Yves
Keywords: Co-construction
Co-production
Démocratie
Politiques publiques
Québec
Canada
Amérique latine
Économie sociale et solidaire
Budgets participatifs
Assemblée constituante
Société civile
Société politique
Issue Date: 2014-12
Publisher: Copublication Centre de recherche sur les innovations sociales (CRISES) et Laboratoire de recherche sur les pratiques et les politiques sociales (LAREPPS)
Series/Report no.: Études théoriques;ET1406
Abstract: Dans cette note de recherche, la co-construction des politiques publiques est définie comme une élaboration de politique publique qui est co-décidée à la fois par des élus de la société politique et des acteurs de la société civile, dont ceux de l’économie sociale et solidaire (ESS). La note de recherche est structurée en quatre sections. Dans une première, en mettant à contribution nos écrits antérieurs, nous présentons une nouvelle synthèse en dix points des balises théoriques du concept de participation de l’ESS à la co-construction démocratique des politiques publiques, en la distinguant de la participation à la co-production (ou à la mise en oeuvre) des politiques. Dans les deux sections qui suivent, en synthétisant des écrits antérieurs, nous illustrons les paramètres théoriques fournis dans la première section en tirant certains enseignements à partir de deux études de cas concernant le Canada (section II) et de six études de cas concernant le Québec (section III). La quatrième section est plus neuve et approfondie que les précédentes. Elle est basée sur des recensions d’écrits et porte sur la co-construction des politiques dans la région de l’Amérique latine et des Caraïbes. Elle comprend quatre sous-sections. La première se penche sur les difficultés de la co-construction dans des pays inféodés à des gouvernements néolibéraux, tel le Mexique. La deuxième s’intéresse à la co-construction dans certaines expériences de budgets participatifs menées par des gouvernements municipaux au Brésil. La troisième s’interroge sur les défis de la co-construction démocratique dans trois pays dirigés par des gouvernements progressistes comme le Venezuela, la Bolivie et l’Équateur. La quatrième examine les enjeux concernant la co-construction dans les débats concernant l’Assemblée constituante présentement au Chili avec le retour de Michelle Bachelet au pouvoir.

“Research brief on the contribution of the social and solidarity economy to the democratic co-construction of public policies: Reflections rooted in Canadian, Quebec and Latin American experiences" In this research brief, the co-construction of public policy is defined as a process in which elected public officials from politics and civil society actors, including those from the social and solidarity economy (SSE), design together the content of public policies. The research brief is divided into four sections. In the first, by drawing on our previous writings, we present a new ten-point summary of the theoretical underpinnings of the concept of the participation of the SSE in the democratic co-construction of public policies, namely by distinguishing it from participation in the co-production (or implementation) of policies. In the two subsequent sections, by synthesizing previous writings, we illustrate the theoretical parameters discussed in the first section by drawing certain lessons from two case studies on Canada (section II) and six case studies on Quebec (section III). The fourth section is more recent and in-depth than the previous ones. It is based on literature reviews and covers the co-construction of policies in the region of Latin America and the Caribbean. It consists of four subsections. The first examines the difficulties of co-construction in countries controlled by neoliberal governments, such as Mexico. The second focuses on co-construction in certain participatory budgeting practices conducted by municipal governments in Brazil. The third examines the challenges of democratic co-construction in three countries led by progressive governments, namely Venezuela, Bolivia and Ecuador. And the fourth subsection examines issues concerning co-construction in debates around the constituent assembly in Chile since the return to power of Michelle Bachelet.
URI: https://depot.erudit.org/id/005821dd
ISBN: 978-2-89605-378-0
Appears in Collections:Cahiers du CRISES, collection Études théoriques

Files in This Item:

CRISES_ET1406.pdf, (Adobe PDF ; 1.35 MB)

Items in the Repository are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

 

About Érudit | Subscriptions | RSS | Terms of Use | Contact us |

Consortium Érudit ©  2016