FrançaisEnglish

Érudit | Dépôt de documents >
CRISES - Centre de recherche sur les innovations sociales >
Cahiers du CRISES, collection Thèses et mémoires >

Please use this identifier to cite or link to this item:

https://depot.erudit.org/id/004062dd

Title: L’expérience de la violence conjugale chez des femmes immigrantes de Gatineau
Authors: Simich, Griselda
Keywords: Violence conjugale
Femmes immigrantes
Immigration
Maison d’hébergement
Intersectionnalité
Féminisme
Issue Date: 2015-10
Publisher: CRISES
Series/Report no.: Thèses et Mémoires;TM1601
Abstract: Ce mémoire de maîtrise porte sur la violence conjugale telle que vécue par les femmes immigrantes. Il s’agit d’une étude qualitative basée sur une enquête auprès de 7 femmes de la région de Gatineau. Leurs témoignages nous ont permis de trouver des éléments de réponse aux questions suivantes. Les situations de violence vécues par certaines femmes immigrantes comporte-t-elle des particularités du fait de l’immigration? Quels sont les besoins particuliers des femmes immigrantes victimes de violence conjugale en matière d’intervention et de soutien? Nous cherchions à mieux comprendre le lien entre les difficultés liées au processus d’intégration à la société québécoise et la violence conjugale dans la vie des femmes immigrantes, cela en vue d’identifier des services mieux adaptés. Il ressort de nos résultats de recherche que la violence conjugale prend des formes particulières en contexte migratoire. De plus les données mettent en lumière de multiples difficultés que les femmes immigrantes victimes de violence conjugale doivent affronter lorsqu’elles souhaitent mettre fin à une relation violente. Bien que nous ne puissions pas généraliser ces résultats, ces derniers suggèrent cependant que les difficultés d’intégration à la société d’accueil augmentent la vulnérabilité des femmes immigrantes par rapport à la violence conjugale, d’une part, et que, d’autre part, la violence conjugale accentue les difficultés d’intégration et enferme les femmes immigrantes dans des relations abusives. D’autres études ont également identifié les difficultés rencontrées par les femmes immigrantes victimes de violence conjugale. L’intérêt de notre approche réside dans une description détaillée des défis de l’intégration à la société québécoise, le contrôle et la violence à l’endroit des femmes immigrantes selon le récit des participantes de la région urbaine de l’Outaouais qui est la deuxième région d ’ accueil des immigrants au Québec (Statistique Canada, 2011). Comprendre comment les violences structurelles amplifient les expériences de violence conjugale des femmes immigrantes permet d’envisager des interventions et des politiques adaptées en vue de répondre aux besoins de ces femmes. Les retombées possibles de cette étude sont aussi exposées, notamment sous forme de pistes de réflexion et d’action.
Description: Mémoire présenté comme exigence partielle de la maîtrise en travail social. Sous la direction de Jacques L. Boucher et Isabel Côté.
URI: https://depot.erudit.org/id/004062dd
ISBN: 978-2-89605-393-3
Appears in Collections:Cahiers du CRISES, collection Thèses et mémoires

Files in This Item:

CRISES_TM1601.pdf, (Adobe PDF ; 1.55 MB)

Items in the Repository are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

 

About Érudit | Subscriptions | RSS | Terms of Use | Contact us |

Consortium Érudit ©  2016